J’ai besoin d’investisseurs mais je veux garder le contrôle sur ma société. Est-ce possible ?

La création d’une entreprise demande des investissements. Parfois, le soutien d’un investisseur est ainsi indispensable.

Mais attention : le montant qu’un investisseur propose peut aveugler l’entrepreneur ! Sa vigilance par rapports aux termes du contrat baisse et peut le désavantager dans le contrôle de sa propre société !

Soyez cependant rassurés : vous pouvez garder le contrôle de votre société tout en ayant des investisseurs ! L’équipe Lawrence vous explique vos possibilités :

Les « bridge-loans »

Les « bridge-loans », prêts-relais en français, permettent d’investir dans une société sans immédiatement acquérir d’actions. L’investisseur n’investira pas directement dans le capital et ne sera donc pas actionnaire.

Ainsi, vous pourrez lui proposer un retour sur investissement en actions ou avec un montant tangible. L’entrepreneur n’est donc pas dans l’obligation d’accorder le contrôle de la société à l’investisseur en échange de sa contribution.

L’action à droit de vote privilégié

En principe, 1 action = 1 voix dans une société. Plus un actionnaire contribue, plus son poids sera élevé dans le contrôle de l’entreprise.

Cela peut être changé grâce à l’action à droit de vote privilégié. Les actions auront alors des valeurs différentes.

L’action à droit de vote privilégié permet de conserver la majorité des voix, même si les parts dans la société sont moindres.

En somme, c’est un excellent moyen d’avoir le contrôle sur sa société, tout en bénéficiant d’actionnaires !

Cette action de s’applique cependant pas sous certaines conditions, comme lors d’une votation en lien avec l’organe de révision ou un autre organe de surveillance. Elle devra être nominative et libérée dans son intégralité. Pour terminer, elle ne pourra au maximum atteindre que 10 fois la valeur simple.

Négociez, négociez, négociez !

On ne le dira jamais assez. Quelle que soit votre situation, il vous faudra être préparé à devoir négocier vos parts. Cela est aussi valable si vous comptez utiliser les prêts-relais et/ou l’action à droit de vote privilégié.

Dans ce genre de négociation, vous allez devoir tout faire pour assurer le contrôle de votre société, sans donner trop de droits, ni de parts, aux actionnaires.

Votre style de négociation dépendra de vos buts, votre type d’entreprise et des investisseurs auxquels vous aurez à faire. Certains voudront plus surveiller le fonctionnement de la société que d’autres par exemple.

La négociation joue ainsi le premier rôle dans un scénario de contrôle de société. S’armer d’un avocat peut être une grande aide : vous bénéficierez de ses connaissances, ses conseils et de son expérience.

Rien (ou presque) n’est impossible si l’on est bien préparé !

Vous désirez assurer le contrôle de votre entreprise face à des investisseurs coriaces ? Lawrence vous assiste dans toutes les étapes de la négociation!

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.