Avocat téléphonique : avoir un avocat au téléphone est-il suffisant pour résoudre mon problème ?

L’accès à l’assistance juridique se facilite de plus en plus de nos jours. On peut faire appel à un avocat en quelques clics ou l’appeler en payant un tarif fixe, comme le proposent les services de Lawrence. Est-ce qu’une telle assistance suffit pour résoudre un problème juridique ? Nous y répondons ici.

Le but

Il faut être réaliste : le but d’une consultation téléphonique ne sera pas forcément la résolution immédiate d’un problème, mais plutôt un premier aiguillage vers une solution.

Sur notre plateforme, vous envoyez votre dossier dans notre base de données et nous nous chargerons de vous mettre en contact avec un avocat spécialisé dans le domaine vous concernant. Il étudiera votre cas et organisera une première consultation téléphonique avec vous.

La consultation téléphonique permet de donner des conseils rapides et d’informer les clients sur la démarche qu’ils devront suivre pour résoudre leur cas, ou pour leur énoncer ce que la loi ou la jurisprudence dit au sujet de leur situation.

Tout dépend de la complexité du dossier : ce sera difficile de résoudre une contestation testamentaire par téléphone, mais un avocat pourra vous informer sur la démarche à suivre par exemple et vous offrir des conseils.

Attention 

Lorsque vous utilisez des plateformes juridiques en ligne, vérifiez aussi l’avocat avec lequel elles vous mettent en relation : a-t-il une bonne réputation ? Est-il bien spécialisé dans le domaine vous concernant ?
Une fois ces questions clarifiées, vous ne devriez plus avoir de doutes.

N’oubliez pas que vous aurez toujours la possibilité de rencontrer l’avocat dans le futur et de l’engager.

En définitive, l’avocat téléphonique est la solution adéquate pour des conseils juridiques rapide et pour obtenir des informations.

Déposez votre demande sur www.law-rence.ch afin d’organiser une consultation téléphonique avec l’un de nos avocats partenaires !

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.